Tout savoir sur le ski alpin !
Tout savoir sur le ski alpin !

Tout savoir sur le ski alpin !

Le ski alpin ce qu’il est et où le pratiquer

Le ski alpin est un sport pratiqué par des personnes de tous âges. Il est particulièrement populaire dans les endroits où la montagne est élevée et où la couverture neigeuse est suffisante. Car c’est là, où les conditions de neige sont fiables et le temps ensoleillé, comme dans les Alpes du Sud, que ce sport apporte le plus de plaisir et… une dose considérable d’adrénaline.

Les débuts du ski alpin

Le précurseur du ski alpin est Mathias Zdarsky, le premier moniteur de ski autrichien et également l’organisateur des premières compétitions de ce sport. Il a décrit ses techniques de descente déjà en 1897 dans son livre « Lilienfelder downhill style ». Depuis lors, la popularité du ski alpin n’a cessé de croître et des compétitions ont été organisées, notamment des compétitions de la Coupe du monde de la Fédération internationale de ski (FIS). En 1936, le ski alpin est officiellement reconnu comme une discipline olympique.

Les compétitions de la Coupe du monde exigent des conditions techniques appropriées. Elles ont lieu chaque année, entre autres Les compétitions de la Coupe du monde ont lieu chaque année dans la célèbre station de sports d’hiver de Bad Kleinkirchheim, dans le massif des Nockberge. Il existe de vastes domaines skiables avec de larges pistes, nécessaires pour le ski alpin de la Coupe du monde. Sa situation sur le versant sud des Alpes le rend également particulièrement ensoleillé (environ 100 heures de soleil de plus que sur le versant nord de la crête principale des Alpes), ce qui garantit une bonne visibilité.

Qu’est-ce que le ski alpin ?

Le ski alpin est une affaire de vitesse ! Il s’agit de descendre le plus vite possible sur une piste balisée par des poteaux qui forment ce qu’on appelle des portes. Les compétitions sont une partie importante du ski alpin. Vous pouvez participer à des compétitions telles que la descente, le slalom, le slalom géant, le supergéant, le combiné, le supercombiné, le slalom parallèle. En ski alpin, la vitesse peut atteindre jusqu’à 130 km/h.

Le ski alpin ne peut certainement pas être confondu avec le ski de randonnée, qui combine ski alpin et escalade. Il diffère également du ski nordique, qui comprend le saut à ski, et du ski acrobatique, qui est une discipline beaucoup plus jeune que le ski alpin. Bien que les deux disciplines soient axées sur la vitesse, le ski alpin est également différent du speedriding, qui combine le ski et le parapente.

ski alpin neige station

Où essayer le ski alpin ?

Si l’on considère que pas moins de 118 médailles olympiques dans ce sport ont été remportées par des Autrichiens entre 1936 et 2018, on peut supposer que les Alpes sont l’un des meilleurs endroits pour pratiquer ce sport. Des pistes bien préparées permettent aux skieurs professionnels de disposer d’excellentes conditions pour s’y exercer.

En Carinthie, Bad Kleinkirchheim est très populaire parmi les skieurs, et pas seulement ceux qui participent aux compétitions de la Coupe du monde, dont la marque de fabrique est un complexe moderne de piscines thermales. Nassfeld, en Carinthie, est également recommandé aux amateurs de sports d’hiver, avec un réseau dense de pistes de ski et des remontées mécaniques modernes avec sièges chauffants. Les pistes de luge ou de raquettes à neige y sont un point fort. Pour ceux qui font leurs premiers pas en ski alpin, rendez-vous sur le glacier de Mölltal, où les conditions de ski sont très bonnes. C’est également une zone d’entraînement officielle de l’Association autrichienne de ski.

La France à l’honneur

La France est un pays recommandé également aux skieurs amateurs, qui y trouveront une base d’hébergement prospère et des transports pratiques. Les skieurs saisonniers qui viennent dans les Alpes peuvent pratiquer leur technique, profiter des vues, découvrir les attractions régionales et goûter les spécialités de la cuisine locale. Ce qui est important, c’est qu’il existe des stations où ce sport peut être pratiqué avec des enfants, ainsi que des skieurs expérimentés à la recherche de défis sportifs.

De tels endroits se trouvent, entre autres, dans les pyrénnées susmentionnée, où les pistes de ski ont différents niveaux de difficulté – il y a des pistes faciles pour les débutants et les enfants, mais aussi des pistes noires, adaptées aux besoins et aux compétences des skieurs avancés.

Des infrastructures de ski étendues et de bonnes conditions d’enneigement ne sont pas les seuls avantages des stations des Alpes. Un autre avantage notable est une base de restaurants bien développée et la possibilité de faire appel à de nombreux salons de régénération biologique. Il ne faut pas oublier que le corps a besoin d’une dose d’énergie appropriée après une journée de ski. Dans les stations française, on veille également à détendre les muscles des skieurs dans le sauna ou les bains thermaux, qui sont parfois tendus pendant les compétitions ou les entraînements.