Les kystes : symptômes, traitement et complications éventuelles
Les kystes : symptômes, traitement et complications éventuelles

Les kystes : symptômes, traitement et complications éventuelles

Kyste baker

Un kyste de Baker, également connu sous le nom de kyste de Baker, se développe sous le genou et ressemble à un ballon. Il n’est pas dangereux pour la santé, mais il endommage parfois les vaisseaux sanguins et les nerfs. Si vous remarquez un kyste, vous devez consulter un médecin et faire des tests.

Le kyste de Baker est une grosseur qui se forme sous le genou, c’est pourquoi il est souvent appelé simplement kyste du genou. Comme tout kyste, il s’agit d’un espace fermé, ressemblant à un ballon rempli de fluide. Il atteint une petite taille, mais peut être facilement ressenti lors de la palpation. Il n’est pas dangereux pour la santé. Qui est le plus touché par un kyste de Baker ? Quelles en sont les causes ? Que dois-je faire si je sens une bosse sous mon genou ?

Le kyste de Baker – causes, mécanisme de formation

L’articulation du genou comporte deux surfaces articulaires reliées l’une à l’autre de manière mobile. Les surfaces articulaires sont recouvertes de cartilage articulaire, dont la tâche est de réduire la friction entre elles. L’ensemble du système est entouré d’une capsule synoviale contenant le liquide articulaire. Une quantité trop importante ou trop faible de liquide articulaire n’est pas souhaitable.

S’il y a trop de liquide, il peut fuir à travers la capsule articulaire endommagée ou contribuer à la formation d’un kyste. C’est le plus souvent la conséquence de blessures, d’inflammations et de maladies chroniques affectant le système ostéoarticulaire. Les athlètes, mais aussi les personnes obèses ayant une faible activité physique sont à risque. Cela est dû au fait que dans ces deux groupes, les articulations du genou sont surchargées, ce qui induit une production excessive de liquide articulaire ou entraîne une détérioration de la capsule articulaire, et favorise par conséquent la formation de kystes.

kyste baker soin symptôme

Kyste de Baker – symptômes

Le principal symptôme d’un kyste est une bosse que l’on peut sentir sous le genou. La peau recouvrant la lésion peut être rouge et chaude. Il y a parfois un gonflement. Les mouvements au niveau du genou sont légèrement limités, notamment lors de la flexion du genou. La douleur est principalement associée à l’activité physique. Au repos, il y a un soulagement spontané de la douleur. Si l’inflammation à l’intérieur du kyste est grave, l’organisme peut également réagir par de la fièvre.

D’autres symptômes, tels qu’un engourdissement du membre, des troubles de la force et des troubles sensoriels, peuvent apparaître rarement et beaucoup plus tard.

Si le kyste de Baker se rompt et que son contenu se répand dans les tissus adjacents, un engourdissement du mollet peut également être ressenti.

Kyste de Baker – diagnostic

La principale méthode de diagnostic d’un kyste poplité est l’échographie (USG), qui permet de confirmer qu’un nodule détecté à la palpation est bien un kyste.

Kyste de Baker – traitement

Le choix du traitement dépend de la gravité des symptômes. Parfois, le kyste disparaît spontanément, mais ce processus peut prendre jusqu’à plusieurs mois. Très souvent, les symptômes sont insignifiants et aucun traitement spécifique n’est nécessaire. Cependant, si elles sont visibles et provoquent une gêne, les mesures de traitement peuvent varier.

Si la douleur entraîne une gêne importante, des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) classiques peuvent être utiles pour réduire la douleur, l’inflammation et le gonflement.

Le traitement à domicile comprend l’utilisation de poches de glace, de béquilles pour soulager la pression sur les articulations du genou ou de bas de contention pour réduire le gonflement. Une partie importante du traitement du kyste de Baker consiste à soulager la pression sur l’articulation du genou. Si un effort physique trop important a contribué à sa formation, il faut le réduire. Dans le cas où les genoux sont soumis à une pression excessive en raison d’un excès de poids, la réduction du poids est essentielle.

La physiothérapie comprenant des traitements tels que l’ionophorèse, la cryothérapie, le champ magnétique, la thérapie au laser, les ultrasons ou les exercices de renforcement standard est utile dans le traitement.