Les différents remèdes de grand mère contre les crampes
Les différents remèdes de grand mère contre les crampes

Les différents remèdes de grand mère contre les crampes

Remède de grand mère crampe pied / mollet

Pourquoi, surtout la nuit, sommes-nous parfois assaillis par de vilaines crampes dans les cuisses, les mollets et les pieds, de véritables spasmes musculaires souvent très douloureux ? Ces contractions musculaires ont des causes diverses et sont de deux types : les crampes idiopathiques et les crampes secondaires. Découvrez comment soigner les crampes nocturnes avec les remèdes de grand-mère !

Les grands-mères en savent beaucoup, même contre les crampes nocturnes. En lisant cet article, vous découvrirez comment combattre les crampes qui peuvent survenir pendant la nuit en utilisant de bonnes habitudes et de petits remèdes naturels que vous avez peut-être déjà chez vous. Parfois, les crampes nocturnes peuvent être dues à la fatigue ou à un stress trop important. Regardez également cette vidéo pour chasser la fatigue et recharger vos batteries sans effort grâce à ces conseils utiles !

Les causes des crampes nocturnes idiopathiques et secondaires : comment prévenir ce problème ?

Si le trouble est fréquent et provoque des insomnies, il est bon de se soumettre à un examen spécialisé pour en rechercher la cause.

Le symptôme classique des crampes est une élongation douloureuse qui dure de quelques secondes à quelques minutes, souvent accompagnée d’un durcissement du muscle. Les crampes surviennent fréquemment lorsque, en raison de la formation d’acide lactique, le muscle n’est pas en mesure de recevoir la quantité normale d’oxygène et de minéraux nécessaires à l’extension des fibres musculaires.

Par le terme idiopathique, on entend les crampes qui n’ont pas de cause vérifiable, c’est-à-dire « essentielles ». Elles peuvent affecter les cuisses et les mollets et se produisent principalement la nuit.

Remede crampe sport mollet pied

Les crampes secondaires, en revanche, sont celles qui résultent de maladies préexistantes ou de causes qui peuvent être déterminées. Les crampes secondaires sont assez fortes.
Elles touchent principalement les athlètes, mais aussi les personnes souffrant de maladies du foie, de troubles neurologiques tels que la SLA, la sclérose latérale amyotrophique, l’hypothyroïdie, les troubles rénaux, les toxines, les infections bactériennes, les maladies artérielles périphériques et le diabète. En l’absence de ces causes, les crampes sont définies comme idiopathiques, c’est-à-dire dont la cause est inconnue.

Parmi les causes les plus courantes des crampes nocturnes figurent : l’insuffisance de l’apport sanguin au muscle, la déshydratation, la carence en potassium, magnésium, calcium, sodium, vitamines, ainsi que les changements brusques de température, l’activité physique intense, les périodes de stress considérable et le travail pénible pendant une grande partie de la journée, la déshydratation, la transpiration excessive en été et la prise de diurétiques.

Voici une liste concise des déclencheurs de crampes :

  1. déshydratation par transpiration excessive
  2. carence en sels minéraux
  3. activité sportive intense ou effort physique
  4. stress
  5. garder la même position pendant une longue période
  6. la prise de diurétiques
  7. gestation
  8. diabète, problèmes de thyroïde
  9. rétrécissement des artères
  10. problèmes de foie
  11. problèmes neurologiques

Contre les crampes nocturnes idiopathiques : conseils de grand-mère, remèdes naturels et non naturels
Les personnes âgées sont plus sujettes aux crampes nocturnes, en raison d’une diminution de la circulation sanguine dans les jambes, d’une trop grande sédentarité et d’un manque de minéraux.

Les femmes enceintes, les sportifs et les personnes qui prennent certains médicaments, dont elles sont les effets secondaires, sont également très exposés aux crampes musculaires. En cas de crampes nocturnes, nous vous suggérons de sortir calmement du lit et de vous mettre en position assise ou debout, en étirant la jambe affectée pour détendre le muscle.

L’un des remèdes naturels de grand-mère est un bain chaud avec du sel de table pour absorber l’acide lactique. D’autres remèdes de grand-mère consistent à boire suffisamment, à réduire les graisses, à pratiquer une activité physique modérée et à dormir avec les jambes surélevées, en les posant sur un oreiller.

Il existe également des aliments qui combattent les crampes et qui doivent être consommés régulièrement : ceux qui sont riches en potassium, c’est-à-dire les figues, les bananes, les noix et les amandes.

Pour prévenir ce problème douloureux, un bon remède peut être de masser vos membres avec de l’huile de romarin ou de gingembre avant d’aller se coucher. En fait, ces deux substances ont un effet anti-inflammatoire.

Une fois la crampe passée, un massage à l’huile d’arnica, qui possède également des propriétés balsamiques et anti-inflammatoires qui soulagent le durcissement musculaire, peut être efficace.

En plus de ces remèdes naturels, les médecins recommandent de prendre des compléments de magnésium et de potassium en été pour compenser les carences dues à la transpiration excessive et pour hydrater suffisamment l’organisme.

Dans les pharmacies, vous pouvez trouver différents types de compléments sous forme de comprimés riches en nutriments, qui fournissent les minéraux nécessaires à la santé de notre organisme.
Il existe également, outre les crèmes décontracturantes, divers remèdes contre les douleurs articulaires et musculaires, des anti-inflammatoires et des anti-rhumatismaux, qui peuvent contribuer à accélérer la résolution du problème.

Un remède contre les crampes nocturnes : la thérapie par ultrasons

Les crampes musculaires sont en effet des contractions involontaires et douloureuses, même passagères, qui empêchent tout mouvement. Elles s’attaquent soudainement aux muscles striés, à l’exception du cœur, et peuvent survenir aussi bien à l’effort qu’au repos, de jour comme de nuit.

Elles affectent principalement les muscles des jambes et des pieds, mais certaines se manifestent également dans les mains, les bras et l’abdomen, bien que moins fréquemment.
Après une crampe, la zone affectée reste douloureuse et le muscle semble raide et tendu en raison de la contraction.

En plus de la gymnastique et des étirements, le traitement par ultrasons peut être efficace pour lutter contre les crampes nocturnes. Les appareils portables de thérapie par ultrasons sont faciles à utiliser.

Cette technique utilise l’énergie mécanique des ondes sonores, déjà utilisée en médecine pour la rééducation des membres, les douleurs musculaires et les maux de dos.