Les règles du rugby professionnel
Les règles du rugby professionnel

Les règles du rugby professionnel

Les postes des joueurs de rugby

L’équipe est composée de 15 joueurs. Il est divisé en deux formations : l’attaque et le moulin. Chacun d’entre eux a des tâches spécifiques résultant des règles du jeu. Les joueurs portent des numéros sur leurs maillots en fonction de leur poste. Les meuniers sont marqués de 1 à 8, et les attaquants de 9 à 15. Les numéros 1, 2, 3 constituent la première ligne du moulin.

  1. Numéro 1- le pilier gauche, un joueur de grande taille (environ 180 cm), dépassant les 100 kg de poids corporel.
  2. Le numéro 2 est le meunier, le joueur de première ligne le plus bas (généralement). Il a une tâche très importante dans les moulins compacts. Après avoir lancé le ballon dans le couloir (centre) du moulin, il l’enterre, c’est-à-dire qu’il le déplace avec son pied vers ses collègues. Le meunier lance aussi généralement la balle dans le trou (bien que les règles ne l’exigent pas).
  3. Le joueur avec 3 est le pilier droit sur lequel repose une grande partie de la responsabilité de gagner le moulin.
  4. Les numéros 4 et 5 ont ce que l’on appelle les partisans du moulin ou populairement la deuxième ligne. Il s’agit de joueurs de grande taille (généralement les plus grands de l’équipe) pouvant atteindre deux mètres, dont le travail consiste à pousser le moulin compact (c’est-à-dire les premiers compagnons de ligne), à se battre dans les airs pour le ballon dans l’as et dans le champ (après les coups de pied de 22 mètres et du centre).
  5. La troisième ligne du moulin est constituée de joueurs dotés d’une grande endurance, remplissant des tâches défensives et offensives qui nécessitent un travail de course important pendant le match.
  6. Le numéro 6 est le plaqueur de gauche ou le joueur de l’aile gauche du moulin, le numéro 7 est le plaqueur de droite ou le joueur de l’aile droite du moulin et le numéro 8 est le joueur à égalité.
  7. Le numéro 9 lance les joueurs offensifs, en commençant par le moulin de liaison. Le numéro 9 lance le ballon dans le moulin compact et c’est lui qui le passe à l’attaque après le moulin et le regroupement.
  8. Le joueur portant le numéro 10 est la liaison offensive qui utilise très souvent sa jambe pour déplacer le ballon dans la moitié de terrain de l’adversaire. Il est également le point de départ de la plupart des actions offensives.
  9. Les numéros 11 et 14 sont les ailiers offensifs, ils doivent être les joueurs les plus rapides sur le terrain et marquer le plus de touchdowns.
  10. Avec les numéros 12 et 13 sur le dos, les milieux offensifs jouent et avec le 15 le défenseur.
    Il n’y a pas de gardien de but.

Les règles du jeu au rugby professionnel

A chaque mi-temps et après chaque point, le jeu reprend par un coup de pied du ballon depuis le centre du terrain, c’est un coup de pied tombé. L’équipe adverse doit se trouver derrière la ligne des 10 mètres (à partir du centre du terrain), et le ballon doit voler derrière cette ligne sans contact préalable avec les joueurs de l’équipe qui botte. Les botteurs ne peuvent pas franchir la ligne au milieu du terrain avant que le ballon ne l’ait fait.

Au rugby, seules les passes vers l’arrière sont autorisées, pour toute passe vers l’avant ou si le ballon tombe des mains des attaquants, l’arbitre dictera un essai à l’équipe adverse. L’arbitre peut appliquer la loi de l’avantage (pour cette erreur et d’autres) et si la possession du ballon revient à l’équipe qui n’a pas commis l’erreur de passe avant, le jeu peut continuer. Cependant, il est permis de botter le ballon dans n’importe quelle direction avec le pied, mais seuls les joueurs de l’équipe qui a botté le ballon qui se trouvent derrière le botteur ou ceux qui ont été dépassés (déclenchés) par le joueur qui a botté le ballon peuvent courir vers le ballon. Sinon, il y a une brûlure et un penalty.
Botter le ballon hors du jeu est un jeu tactique. Il est possible de déplacer le ballon à plusieurs dizaines de mètres de sa propre zone de marquage. Si le ballon est botté depuis l’arrière de la ligne de la zone défensive, c’est-à-dire la ligne des 22 mètres, et pénètre directement dans la zone hors limites, la remise en jeu a lieu au point où le ballon quitte le terrain de jeu.

Si un joueur botte le ballon dans le hors-limite directement depuis l’extérieur de cette zone, le hors-limite sera à la hauteur du coup de pied. Si le ballon rebondit en sortant du terrain, le jeu reprendra à l’endroit où le ballon est sorti des limites du terrain. Huit joueurs participent généralement à une sortie, mais il est possible de faire une sortie tout seul. Le ballon doit être lancé depuis l’arrière de la ligne de touche et franchir en l’air la ligne des cinq mètres. La remise en jeu doit avoir lieu au centre d’un couloir formé par les deux équipes se tenant à un mètre de distance. Si la remise en jeu est biaisée (le ballon est jeté d’un côté), l’équipe adverse a le choix, soit il y a un changement de remise en jeu et elle met le ballon dans la sortie, soit il y a un plaquage avec sa remise en jeu dictée à quinze mètres de la ligne de touche.

regles-joueur-rugby-poste

Au rugby, vous n’avez pas le droit de lever le pied, de vous prendre la tête, de pincer, de mordre, de donner des coups de pied. Il s’agit d’un jeu déloyal qui devrait être sévèrement sanctionné par l’arbitre. Cependant, il est légal d’attraper un adversaire par les jambes, le short ou le maillot et de le faire tomber au sol (ce que l’on appelle charger), mais uniquement lorsqu’il est en possession du ballon. Le rugby est un sport pour ceux qui sont préparés, en forme et persévérants – pour les ambitieux qui font preuve de beaucoup d’abnégation et de résilience. On dit des joueurs de rugby qu’ils sont des athlètes « accomplis », qu’ils doivent avoir la vitesse d’un sprinter, l’endurance d’un coureur de fond, la force d’un lutteur et l’agilité d’un judoka.

Il est très difficile pour les fans débutants de faire la différence entre un scorcher et un burnout pendant un match. Nous avons déjà mentionné un cas (après le coup de pied). Il peut arriver que plusieurs joueurs se battent pour le ballon, si le ballon est en l’air un tel élément (regroupement) est appelé « maul » et si le ballon est au sol « crawl ». Il n’est pas permis d’attaquer le ballon du côté de l’adversaire. Les joueurs qui ne participent pas au regroupement (maul, rak) doivent être derrière les jambes des derniers joueurs qui se battent pour le ballon, sinon il est brûlé et l’arbitre sifflera une pénalité. Un joueur qui tombe au sol avec le ballon (par exemple après une charge) doit immédiatement se relever avec le ballon ou l’éloigner de lui et ne doit pas empêcher les autres joueurs d’en prendre possession.

L’arbitre indique la pénalité avec une main levée, redressée au niveau du coude, face à l’équipe qui n’a pas commis la faute. Si l’arbitre a le bras plié au niveau du coude, cela signifie qu’il a dicté un coup franc, après quoi aucun point ne peut être marqué par un coup de pied de but. Une telle sanction est ordonnée pour des infractions mineures, par exemple pour un meunier qui sort sa jambe trop tôt, pour avoir soulevé dans l’as. Un libre est également dicté par l’arbitre pour ce que l’on appelle une prise « ma » propre. Si un joueur se trouvant dans sa propre zone défensive de 22 mètres attrape un ballon aérien botté par un adversaire avec au moins un pied au sol et crie « J’ai », l’arbitre arrêtera le jeu.

Lors de l’exécution d’un penalty ou d’un coup franc, l’équipe adverse doit se trouver à 10 mètres du point de penalty. Après un coup de pied de réparation directement dans la surface de réparation, le ballon est mis en jeu par l’équipe qui a effectué le coup de pied.
Le championnat polonais autorise sept remplacements pendant un match. Des substitutions de temps ont également été introduites. Si un joueur est blessé et a une plaie qui saigne, il peut quitter le terrain pendant 10 minutes – un remplaçant prend sa place – après avoir été soigné, le joueur blessé retourne sur le terrain. Si la blessure récidive (saignement), le remplacement doit être définitif.

Il n’y a pas de catégories de poids dans le rugby, mais il existe des catégories d’âge, des plus jeunes (6 ans et plus) aux seniors en passant par les juniors. Les hommes et les femmes peuvent jouer.