Combien de temps dure un match de hockey sur glace ?
Combien de temps dure un match de hockey sur glace ?

Combien de temps dure un match de hockey sur glace ?

Quelle est la durée d’un match de hockey ?

Combien de temps dure un match de hockey sur glace ? Cette question est posée par de nombreuses personnes qui aimeraient regarder ce sport, mais qui ne connaissent pas ses règles. Le temps de jeu effectif est d’une heure, mais l’ensemble prend beaucoup plus de temps.

Le hockey sur glace n’est toujours pas un sport très populaire en France. Peu de gens connaissent les règles. L’un des plus grands doutes concerne la durée d’un match.

Un match de hockey sur glace se compose de trois périodes de 20 minutes chacune. Cependant, si les fans veulent regarder tout le match, ils doivent réserver beaucoup plus de temps qu’une heure. Il s’agit du temps de jeu effectif et le chronomètre est arrêté à chaque pause. Les pauses entre les périodes sont de 15 minutes.

Les règles du jeux du Hockey sur glace

L’équipe de hockey est composée de joueurs, d’entraîneurs, de managers et de masseurs. L’équipe est composée de 22 joueurs – 20 joueurs de champ et deux gardiens de but. Chaque joueur est équipé d’une crosse, de patins et de protections appropriées. Le jeu se joue avec un palet en caoutchouc dur que les joueurs essaient de faire tomber dans le but de l’adversaire avec leurs bâtons. Jusqu’à 6 joueurs par équipe sont autorisés sur la glace. Un match de hockey sur glace se compose de 3 parties appelées périodes, chacune durant 20 minutes de jeu pur (le temps est arrêté lorsqu’il y a une pause dans le jeu).

L’aire de jeu est une patinoire entourée de bandes et divisée en 3 sections, séparées par des lignes bleues, appelées tiers (la section du milieu est appelée neutre). En outre, un banc des remplaçants et un banc des pénalités sont également inclus dans l’aire de jeu.

Le hockey est un jeu où de nombreux jeux sont autorisés. Un joueur n’est pas obligé de jouer le palet avec une crosse, il peut le jouer avec un patin, une main, etc. Le palet ne peut pas être joué avec la main vers un joueur de la même équipe (cela entraîne un redémarrage) ou avec une crosse levée au-dessus des épaules (cela entraîne également un redémarrage).

Un but ne peut être marqué qu’avec une crosse. Les remplacements sont effectués pendant le jeu, il n’est pas nécessaire d’attendre une pause dans le jeu, il est important qu’il n’y ait pas plus de six joueurs d’une même équipe sur la glace à tout moment. Le remplacement non autorisé par un joueur dépassant le nombre de joueurs autorisés à jouer à un moment donné est sanctionné par une pénalité technique de deux minutes pour l’équipe qui a commis l’infraction.

Si le palet disparaît du champ de vision de l’arbitre (par exemple, s’il tombe dans les tribunes, si l’un des joueurs couvre le palet pendant plus de trois secondes, si le gardien de but couvre le palet avec son corps, etc.), le jeu est arrêté et le jeu reprend. Deux joueurs d’équipes opposées se font face (mise en jeu) et tentent de remporter le palet lorsque l’arbitre le lance entre eux. Lorsqu’une équipe perd un but, une mise au jeu a également lieu, de sorte que l’équipe ne gagne pas automatiquement la possession du palet après une perte.

Comment fonctionne les pénalités au Hockey sur glace ?

Lorsqu’un des joueurs commet une infraction, l’arbitre lève la main sans interrompre le jeu, donnant ainsi un avantage à l’équipe lésée. Cela signifie que dès que l’équipe fautive touche le palet, le jeu est arrêté. Jusqu’à ce moment, l’équipe blessée peut attaquer sans craindre de perdre un but (c’est pourquoi, dans cette situation, le gardien blessé peut se rendre dans son box et un autre joueur de l’équipe peut entrer dans la patinoire à sa place, augmentant ainsi les chances de l’équipe victime de la faute de marquer). Lorsqu’un joueur attaquant commet une faute, la pénalité est sifflée immédiatement.

Lorsque l’équipe qui a commis la faute touche enfin le palet, l’arbitre arrête le jeu et le joueur fautif reçoit une pénalité. La pénalité signifie que ce joueur sera sur le banc des pénalités pendant un certain temps et que son équipe jouera avec un joueur de moins. Les pénalités peuvent être : mineures (2 minutes), majeures (5 minutes, par exemple si le joueur victime de la faute saigne), individuelles (10 minutes, pénalité de match – l’équipe ne joue pas en position de faiblesse). Les pénalités peuvent être combinées (par exemple, 2+2 minutes, 2+10 minutes, 2 minutes + pénalité de match).

Une équipe ne peut pas jouer avec moins de 3 joueurs – si trois joueurs ont reçu des pénalités de 2 ou 5 minutes, l’équipe joue avec 3 joueurs, la troisième pénalité (et les suivantes du type susmentionné) étant reportée et ne commençant à expirer qu’après la fin de l’une des premières pénalités du type susmentionné.

Si l’équipe qui participe à la séance de tirs au but perd un but, la pénalité d’un des joueurs est annulée (il peut retourner sur la glace). Un joueur ne peut pas quitter le banc des pénalités après que son équipe a perdu un but s’il a été pénalisé plus de 5 minutes. Dans cette situation, il doit purger la totalité de la peine.

Comportement énuméré dans les règles de jeu de l’IIHF pour lequel des pénalités sont données :

  1. crochet (crochet)
  2. faire tomber un adversaire (trébucher)
  3. Vérification croisée
  4. interférence
  5. tenir un adversaire
  6. Tenir le bâton
  7. le high-sticking dangereux
  8. Dégrossissage
  9. Trop de joueurs sur la glace
  10. comportement antisportif
  11. coupant
  12. (harponnage)
  13. coude à coude
  14. Kneeing
  15. vérification par derrière
  16. écrêtage
  17. embarquement
  18. Chargement
  19. retarder le jeu
  20. Déplacer le but
  21. Retarder le jeu
  22. lancer intentionnellement une crosse vers le palet
  23. Jouer avec un bâton cassé
  24. Utiliser des équipements illégaux.

Les autres règles dans au Hockey sur Glace

La règle du Hors-jeu

Un hors-jeu se produit lorsqu’un joueur se trouve dans la zone d’en-but de l’adversaire devant un palet frappé par son coéquipier. Le jeu revient ensuite dans la zone centrale. Actuellement, on utilise la méthode dite du « tag-up offside ». Cela signifie qu’un joueur en position brûlée peut s’en échapper, c’est-à-dire se retirer en zone neutre puis revenir dans la zone défensive de l’adversaire.

Les communiqués de presse

Un glaçage se produit lorsqu’un joueur fait tomber le palet de sa propre moitié (son propre tiers et le tiers médian) dans la moitié de l’adversaire de sorte que le palet passe la ligne de but mais qu’aucun joueur n’a la possibilité de l’intercepter. Le jeu reprend dans le tiers défensif de l’équipe qui a commis la faute.

Dans la ligue polonaise de hockey, jusqu’à la saison 2005/2006, un dégagement n’était pas accordé lorsqu’un joueur botte le palet en dehors de sa propre moitié de terrain et que le palet passe la ligne de but avant la zone de but. Cependant, avec l’introduction de nouvelles règles par l’IIHF à partir de la saison 2006/2007, un dégagement est sifflé par les arbitres dans une telle situation. Il n’y aura pas non plus de dégagement si le palet est expulsé de sa propre moitié par une équipe jouant en avantage numérique, et bien sûr, si le palet tombe dans le but.

Les règles du tir au but au Hockey sur Glace

Un coup de pied de réparation est exécuté lorsqu’un joueur est victime d’une faute alors qu’il n’y a que le gardien de but de l’adversaire devant lui. Les autres joueurs quittent la patinoire, seuls restent le gardien de but du côté de la faute, le joueur blessé et le palet, placé au milieu de la patinoire. Un joueur peut intercepter le palet de n’importe quelle manière, se diriger vers le gardien de but et effectuer un tir.

La zone interdite pour les gardiens de but au Hokey sur Glace

La zone réservée aux gardiens de but est une autre règle moderne et controversée introduite dans la NHL en 2005. Il interdit aux gardiens de but de jouer le palet derrière la ligne de but, sauf dans la zone en forme de trapèze située derrière les buts. Un gardien de but qui enfreint cette règle est sanctionné d’une pénalité mineure de 2 minutes ( » retard de jeu « ). Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)